Retour à l'accueil MEMBRE DU GROUPE EXPERTBÂTIMENT

Mérule pleureuse (et autres champignons macroscopiques)

Très invasive et nuisible pour la structure des bâtiments, la Mérule pleureuse est un champignon dit « lignivore » qui se nourrit de l’humidité du bois, ce qui peut mener jusqu’à la décomposition de ce dernier. Elle peut également se répandre à l’intérieur des murs.

Inspection, prélèvement et analyse de la Mérule pleureuse notre expertise dans la réhabilitation de bâtiments dégradés nous permet l’identification des travaux de décontamination.

Avec LAB’EAU-AIR-SOL vos échantillons sont analysés au Québec, dans nos laboratoires et sans intermédiaires. Vous êtes ainsi assuré de détenir un rapport respectant les normes en vigueur.

Retrouvée de plus en plus fréquemment au Québec la Mérule pleureuse se développe principalement dans les endroits sombres, peu aérés et humides. Les vides sanitaires mal ventilés sont par exemple, des endroits tout désignés pour la croissance de ce champignon. Plusieurs cas recensés ont également comme source du bois de chauffage mal séché ou présent sur de la terre humide et entreposée au sous-sol.

Serpula lacrymans, lorsque mature, se présente comme une croute épaisse de mycélium orange-brun. Cette couleur caractéristique découle de la présence de millions de spores dorées à sa surface. Cependant, le champignon lorsque décelé est plus souvent qu’autrement immature et se présente plutôt comme une couche de mycélium blanchâtre plus ou moins épaisse. Plusieurs champignons peuvent d’ailleurs prendre l’un ou l’autre de ces aspects ce qui rend l’identification par un microbiologiste qualifié indispensable dans plusieurs cas.

Les différents stades de développement de la mérule:

Autres champignons macroscopiques similaires à la mérule: