Retour à l'accueil MEMBRE DU GROUPE EXPERTBÂTIMENT

Dépôt d’ocre « ferreuse »

L’obstruction des drains par des dépôts d’ocre ferreuse amène dans les résidences des citoyens des dégâts majeurs; notamment des inondations au sous-sol ou encore l’apparition de moisissures. L’oxygène est l’élément crucial à l’ensemble de la réaction de la transformation du fer dissous en hydroxyde de fer. La formation d’un dépôt important dans un drain situé dans un environnement favorable prend en moyenne 2 à 3 ans. La vitesse de précipitation du fer en hydroxyde de fer dépend essentiellement du pH. La concentration minimale de fer, sous forme Fe2+, nécessaire à stimuler la formation d’ocre se situe entre 0,15 mg/L et 0,22 mg/L. Toutefois, 80 à 98% des dépôts d’ocre sont d’origines bactériennes, les bactéries ferrugineuses principalement mises en cause sont : Gallionella ferruginea, Leptothrix ochracea, Naumaniella sp. et Sphaerotilus natans. Les types de sols les plus propices à la formation de l’ocre sont le sable fin, le sable limoneux et le sol organique.

L’analyse d’ocre « ferreuse » comprend :

  • La détermination du potentiel de colmatage d’un échantillon d’eau pris à l’intérieur du système de drainage de la résidence selon la quantité de Fe2+, le pH et l’analyse bactérienne.

Une investigation sur place inclus selon les besoins :

  • L’inspection du sous-sol (taux d’humidité ambiant, hygromètre magnétique (humidité dans les matériaux), caméra thermique (humidité dans les murs), inspection du bassin de captation/regard/clapet);
  • L’inspection du drain de fondation via une caméra endoscopique;
  • Une étude piézométrique déterminant le niveau de la nappe phréatique qui inclut l’installation des piézomètres de type Casagrande, des visites afin de relever les niveaux d’eau dans les piézomètres, l’arpentage du terrain afin d’en évaluer les pentes et le niveau de la nappe par rapport à la fondation;
  • L’excavation près de la fondation afin de vérifier la composition du système de drainage, sa mise en place, son état et le niveau des eaux souterraines;
  • La rédaction d’un rapport d’expertise décrivant les mesures correctives à apporter.